wangfujing

La semaine dernière, opération Ho Ho Ho oblige, je me suis imposé 45 minutes de métro pour me rendre sur l’avenue commerçante phare de la capitale, j’ai nommé Wangfujing.

Et je dois bien reconnaître que je n’ai au bout du compte pas vraiment regretté de ne pas y avoir remis les pieds depuis mon arrivée à Pékin. Je connaissais l’avenue d’un premier voyage – touristique – en Chine il y a bientôt 10 ans de cela, et si ma mémoire ne me fait pas défaut, le lieu finalement n’a pas beaucoup évolué.

L’énorme avantage de Wangfujing – en dehors de sa localisation quasi centrale dans Pékin – tient à son miracle piétonnier : je ne suis pas certaine qu’il y ait d’autre portion de bitume aussi large dans Pékin qui soit (presque) entièrement dépourvue de voitures. C’est un détail, mais le trafic n’étant pas mon ami, j’ai énormément apprécié de pouvoir avancer où bon me semble sans craindre un écart de conduite ni entendre de klaxons.

Le reste n’a pas grand intérêt touristique, sauf à considérer que la shopping addiction en fait partie : aux magasins succèdent les boutiques auxquelles succèdent les (ultra) grands magasins, spécialisés ou non, bref, on trouve de tout, de l’occidental, du chinois, du haut de gamme, du tout venant, et pour être complètement mis dans l’ambiance, le métro nous dépose directement à l’entrée du shopping mall Oriental Plaza, où nous sommes accueillis, à ma gauche, par un rutilant Esprit, et à ma droite par un non moins chatoyant Agatha.

Ce n’est évidemment pas seulement par pur masochisme que je me suis décidée à venir arpenter Wangfujing, mais pour y visiter les deux librairies réputées du coin, et fort bien achalandées en littérature étrangère et matériel d’apprentissage des langues.

J’ai d’ailleurs été un tout petit peu déçue, l’objet de ma quête se matérialisant en un dictionnaire électronique, dont j’espérais découvrir une sélection ambitieuse… Le choix fut finalement plus limité (même si je finis par trouver mon bonheur au terme d’une longue réflexion, MonChéri m’en saura gré, espérons-le).

Au final, rien de bien extravaguant, donc, à découvrir sur Wangfujing, mais on peut avoir le plaisir d’y admirer le tout premier Mc Donald’s ouvert à Pékin, et, au coin de la rue, y découvrir (ou tester, pour les plus audacieux), un petit marché de snacks bien particuliers, où les brochettes de scorpions côtoient celles de mille-pattes et de cloportes divers et variés (délicieux paraît-il).

Scorpions_on_Wangfujing_Dajie_snack_street_in_Beijing

(photo courtesy of Kilroy238 on Wikipedia)

Wangfujing 王府井
Métro Ligne 1, arrêt éponyme

Librairie:
王府井书店/Wangfujing Bookstore
218 Wangfujing Dajie, Dongcheng District
东城区王府井大街218号

Publicités