Chaque lundi, je procrastine me fais un devoir de me rappeler toutes ces scènes de la vie pékinoise que je n’ai pas encore découvertes.

A l’impossible nul n’étant tenu, à défaut de connaître Pékin comme ma poche, je finirai bien par maîtriser bientôt les moindres recoins du Village.

Le Village, c’est le petit nom donné à un périmètre de rues où se côtoient prestigieuses enseignes, petits et grands restaurants à la mode, bars sympa, coiffeurs tendance et Apple store. Je me moque, mais le cadre n’est pas déplaisant, les bâtiments du complexe, à l’architecture à la fois sobre et originale, faisant office de rempart contre le chahut de la légendaire circulation pékinoise.

Le Village est divisé en deux sections, nord et sud, le premier, plus récent et rutilant, commençant tout juste à s’animer et offrant le spectacle assez surréaliste d’un paysage commercial presque vide de toutes âmes mais où s’égayent des vitrines toutes plus intrépides les unes que les autres.

En dépit de son caractère fort peu « typique », c’est un quartier où il n’est pas désagréable de flâner, et pour les fashions victims, de humer les dernières tendances d’ici et (surtout) d’ailleurs.


plus d’infos ici

Publicités